Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Labex MATISSE
MATériaux, InterfaceS, Surfaces, Environnement

"L'Institut est un émulateur de recherche dans les domaines clés des matériaux au niveau de Sorbonne Université"

Entretien avec Olivier Durupthy du Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris, porteur de projet.

Design of heterostructurated photoelectrodes for water splitting

AAP 2020 Projet doctoral

Axe thématique : Énergie, environnement et durabilité

Laboratoires coporteurs

Entretien réalisé le 15 mai 2020

Dans quel axe thématique s'inscrit explicitement votre projet : Énergie, environnement et durabilité, Société, santé, industrie ? plus précisément ?

Le projet s'inscrit dans la thématique énergie avec une forte connotation de développement durable car il s'agit de stocker de l'énergie solaire sous forme d'hydrogène utilisable dans une filière énergétique totalement décarbonée.

Pourquoi développer une action de recherche dans cette direction ?

La filière 'solar to hydrogen' n'est pas encore mature pour de nombreuse raisons, notamment de coût de production par rapport aux autres techniques actuelles de production de H2 mais elle peut être mise en œuvre sous forme de petites unités localiésées au plus prêt des utilisations évitant ainsi un maximum de problèmes liés au transport de ce gaz explosif.  

Quel est l'origine de votre projet de recherche ? sa motivation ?

Deux groupes du LCMCP travaillent déjà ensemble sur la question de l'optimisation de la composition de la photoanode pour le water splitting et une voie explorée par certaines équipes à travers le monde est de jouer sur la texturation de l'électrode pour collecter plus de lumière. Comme un troisième groupe du laboratoire est spécialiste de texturation de films minces par des méthodes chimiques, nous avons décidé de mettre en commun nos compétences pour optimiser de manière synchrone la composition et le design de l'électrode. Cette approche est rarement explorée car ces compétences sont rarement réunies dans un même laboratoire. Une réelle avancée peut être obtenue en termes d'efficacité par cette approche.

Quel en serait le but à atteindre ? l'accomplissement ?

Le but serait d'atteindre l'efficacité maximale du procédé qui serait de 20 % avec un seul matériau photosensible mais beaucoup plus élevé dans un système combiné.

Quels en seraient les champs d'application éventuels ?

Les champs d'application éventuels sont la production et le stockage d'énergies propres possible au plus près de l'endroit de son utilisation.

(S'il y a collaboration) en quoi la collaboration avec un autre laboratoire enrichie-t-elle votre projet de recherche ?

Comme décrit plus haut la collaboration est interne au laboratoire, et elle rapproche deux stratégies possible pour améliorer l'efficacité des photo-électrodes de water splitting.

Pourquoi répondre à l'AAP de l'Institut ? a vos yeux, que peut apporter l'Institut à votre projet ?

l'AAP de l'institut correspondait exactement à l'échelle d'action donc nous avions besoin pour faire avancer un pas plus loin cette thématique de recherche déjà bien reconnue au laboratoire. L'institut est un émulateur de recherche dans les domaines clés des matériaux au niveau de Sorbonne Université.

 

21/05/20

Traductions :

    L'Institut en chiffres

    • 5 disciplines : Chimie, Physique, Sciences de la Terre, Ingénierie, Patrimoine
    • 19 laboratoires
    • 7 projets de recherche
    • + 500 permanents

    Contact

    Direction

    Abhay Shukla

     

    Chargé de projet

    Emmanuel Sautjeau

    emmanuel.sautjeau @ sorbonne-universite.fr